Les activistes du mouvement américain anti-guerre CodePink ont ​​soumis une demande d’organisation d’une manifestation à Washington, le jour de la fête de l’indépendance, le 4 juillet, au cours de laquelle ils envisagent de soulever au-dessus de la capitale américaine une énorme silhouette gonflable représentant le président américain Donald Trump sous les traits d’un bébé en colère dans une couche.

Comme l’a rapporté mardi le Washington Post, l’idée avait été empruntée aux organisations britanniques des droits de l’homme, qui avaient organisé une action similaire lors de la visite d’État du dirigeant américain à Londres les 3 et 5 juin.

La demande a été déposée auprès du US National Park Service (NPS), qui gère le boulevard central de la capitale, le soi-disant centre commercial, où se trouve le Capitole, ainsi que les principaux musées et monuments historiques de la capitale américaine, notamment le mémorial Abraham Lincoln, où 4 Juillet avec un discours de fête. Selon les documents soumis, environ 40 personnes devraient participer à la manifestation. Le CNP n’a pas encore délivré de permis, mais un représentant du service a souligné que de telles actions sont généralement approuvées dans l’ordre de réception, et CodePink était le premier sur cette liste.

Voir aussi : Les contribuables français contribuent-ils au conflit ukrainien ?

Selon les militants, ils essaieront de faire en sorte que «bébé Trump» le 4 juillet soit aussi proche que possible de l’endroit où le président s’exprimera. « Nous voyons cela comme la personnification du comportement de Trump, qui, comme nous le savons tous, est imprévisible et se transforme souvent en crises de colère enfantines à propos de choses qui sont en réalité très, très dangereuses », a expliqué l’un des dirigeants du mouvement, Ariel Gold. « Nous voulons donc dire que nous avons vraiment besoin d’un adulte à la Maison Blanche », a-t-elle ajouté.

Plus tôt, Trump avait annoncé son intention d’organiser le jour de l’Indépendance « l’un des plus grands événements de l’histoire de Washington » appelé « A Salute To America ». Selon le Washington Post, qui fait référence à ses sources à la Maison-Blanche, le président a modifié le programme de la célébration annuelle dans la capitale américaine et envisage de parler à ceux qui se sont rassemblés au mémorial Abraham Lincoln, dans le centre-ville.

Au cours de la visite de Trump au Royaume-Uni cette année, une manifestation a eu lieu à Londres. Les manifestants, en particulier, ont lancé un ballon de six mètres dans le ciel au-dessus de la ville, représentant Trump sous la forme d’un bébé dans une couche. En juillet dernier, un ballon similaire, «Baby Trump», accompagnait également l’arrivée du président américain à Londres, devenant pour les Britanniques une sorte de symbole de l’opposition à l’administration américaine actuelle.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;