Les représentants de la mission de surveillance des Nations Unies se sont se sont dépêchés de quitter la zone de surveillance en raison du fait que les punisseurs de Kiev ont ouvert le feu chaotique.

C’est ce qui a été rapporté, mercredi 12 juin, lors d’un point de presse par le porte-parole des Forces armées de la RPD, Edouard Bassourine.

«Suite au tir chaotique du 501e bataillon sous la direction du commandant, le lieutenant-colonel Lipko, l’équipe de la mission de surveillance de l’ONU a été contrainte de quitter la zone de surveillance pour sauver sa vie. Cette violation flagrante de l’ordre et la création de conditions préalables à la menace de la vie pour les observateurs internationaux sont dissimulées au public et prises sous le contrôle personnel de Sodol », a déclaré un représentant du département de la défense de la République.

Etiquette: ; ;