Un cessez-le-feu a été conclu entre les forces gouvernementales et les combattants rebelles dans la province d’Idlib (nord-ouest de la Syrie), l’ultime grand bastion djihadiste du pays, a annoncé l’armée russe.

«A l’initiative de la partie russe, avec la médiation de la Turquie et de la Russie, un accord de cessez-le-feu a été conclu dans la zone de désescalade d’Idleb à partir du 12 juin à minuit», a indiqué le Centre russe pour la réconciliation des belligérants dans un communiqué publié mercredi soir. «En conséquence, une réduction significative du nombre de bombardements de la part des groupes illégaux a été constatée», poursuit le communiqué.

Ces dernières semaines, la province d’Idlib était la cible de bombardements quasi quotidiens du régime de Bachar al-Assad et de son allié russe. Cette poussée de violence, dans une région où vivent environ trois millions de personnes, a fait 360 morts civils depuis fin avril, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG basée à Londres. Depuis le début de la guerre en Syrie avec la violente répression de manifestations anti-gouvernementales en 2011, plus de 370.000 personnes ont été tuées et des millions déplacées.

Etiquette: ; ;