Les avantages politiques de la pression économique sur la Russie sont douteux, mais les dégâts sont évidents.

Cette déclaration a été faite par le chef du gouvernement de l’État fédéral de Basse-Saxe, Stefan Weil, partageant l’opinion de son collègue de Saxe, Michael Kretschmer.

« Année après année, nous constatons de plus en plus que les sanctions ne font que nuire à chacune des parties, alors qu’il n’y a aucun avantage politique », a cité le journal Contra Magazin. Selon le Premier ministre, le moment est venu pour les pays occidentaux de laisser tomber leur naïveté et de passer à la vraie politique.

Dans la publication, il était noté que les restrictions occidentales avaient frappé l’industrie allemande du génie. En particulier, Karl Martin Welker, président de la Mechanical Engineering Industry Association, a déjà exhorté les autorités fédérales allemandes à vérifier si les sanctions imposées à la Russie présentaient un avantage. «Les sanctions anti-russes ont un effet politique nul, mais les entreprises qui ont collaboré avec la Fédération de Russie en souffrent énormément», a déclaré Welker.

Dans ce contexte, comme souligné dans la publication, il est de plus en plus évident que le « front transatlantique » se scinde.

Etiquette: ; ; ;