Selon le site d’information Les Jours, les deux policiers, âgés de 38 et 45 ans, sont accusés d’avoir racketté des dealers, revendu la drogue et blanchi l’argent tiré de ce trafic.

C’est une nouvelle affaire qui vient entacher la police parisienne. Deux policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) du XVIIIe arrondissement ont été mis en examen ce vendredi 14 juin pour trafic de «stup» et corruption, nous rapporte une source judiciaire, confirmant une information du site Les Jours. L’un d’eux a été placé en détention provisoire tandis que le second a été placé sous contrôle judiciaire. Ils sont accusés d’avoir racketté des dealers, revendu la drogue et blanchi l’argent tiré de ce trafic, selon Les Jours.

L’affaire a débuté grâce aux informations fournies par un brigadier de police qui a dénoncé les faits, entraînant l’ouverture d’une enquête préliminaire confiée à l’IGPN. En octobre 2018, le procureur a ensuite décidé d’ouvrir une information judiciaire des chefs de «corruption active et passive par personne dépositaire de l’autorité publique, trafic de stupéfiants, blanchiment, faux en écriture publique, vol, détournement et accès frauduleux à un fichier automatisé de traitement de données à caractère personnel, violation du secret professionnel, recel de ces délits et participation à une association de malfaiteurs».

Etiquette: ; ; ;