Les chiffres officiels reflétant les investissements cumulés des États-Unis dans l’économie russe sont considérablement inférieurs à la situation réelle, indique un rapport fait au sein de l’Onu.

Les investissements américains en Russie ont été 13 fois plus importants que ne le montrent les chiffres officiels, ont révélé des statistiques publiées le 14 juin par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Les données montrent que les USA étaient le principal investisseur en Russie à la fin de l’année 2017, représentant 8,9% ou 39,1 milliards de dollars du total des investissements cumulés, soit 441,1 milliards de dollars, selon le rapport de la CNUCED.C’est 13 fois plus que les estimations officielles de Moscou. La Banque centrale de Russie avait précédemment déclaré que les investissements américains dans l’économie russe s’élevaient à 3,05 milliards de dollars en 2017 et à 500.000 dollars de plus un an plus tard. Les chiffres du Département du commerce des États-Unis concernant les investissements en Russie sont également près de trois fois inférieures aux statistiques de la CNUCED, atteignant seulement 13,9 milliards de dollars.

La différence entre ces chiffres s’explique par le fait qu’outre les investissements directs officiels, les statistiques portaient sur les investisseurs finaux, ce qui signifie qu’un pays et ses entreprises peuvent diriger des fonds par l’intermédiaire d’un ou plusieurs canaux. Par conséquent, les flux financiers transfrontaliers réels entre les États-Unis et la Russie, ainsi qu’entre d’autres pays, pourraient être beaucoup plus importants que ne le suggèrent les données relatives aux investissements directs.

Certains investissements étrangers, y compris américains, sont ainsi réalisés par le biais de sociétés affiliées en Europe. Toutefois, dans les statistiques officielles russes, ils seront comptabilisés comme des investissements du pays où l’entreprise est implantée.

La Chambre de commerce américaine, qui représente les intérêts commerciaux de ses 600 membres en Russie, a déjà souligné la différence entre les statistiques officielles et la situation réelle de ces échanges commerciaux. Les données de l’organisation, qui reposaient sur une enquête menée auprès de 75 entreprises, montraient que le volume des investissements directs des entreprises américaines s’élevait à plus de 85 milliards de dollars durant la période de leur présence dans le pays.Le rapport de la CNUCED a noté que la Russie est restée l’un des 20 plus grands destinataires d’afflux de capitaux étrangers mais qu’elle reste loin derrière les grands gagnants, les États-Unis et la Chine, qui ont bénéficié respectivement de 252 milliards et de 139 milliards de dollars d’investissement.

Etiquette: ; ; ;