Interviewée sur le plateau de CNews le 13 juin, la ministre française des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a déclaré que le véganisme exposait les enfants à certaines carences, les végétaux ne possédant par exemple pas les protéines nécessaires à la croissance.

Sur le plateau de CNews, le 13 juin 2019, la ministre française des Solidarités et de la Santé a fait état des alertes qu’elle reçoit concernant les «carences graves chez l’enfant» à cause du véganisme.

Agnès Buzyn a tenu à souligner que le véganisme exposait «effectivement à certaines carences, notamment chez les enfants».

«Je le dis: les enfants ont besoin de protéines pour grandir, mais ils ont besoin de protéines aussi essentielles, celles qu’on ne trouve pas dans les végétaux», a lancé la femme politique.

Elle a ensuite appelé à faire «attention au véganisme», sachant qu’«il peut y avoir des fiches techniques qui expliquent les régimes équilibrés, mais ces fiches sont faites pour les adultes»:

«Pour les enfants, je commence à avoir des alertes sur des situations de carences graves […], donc vous avez raison de lancer cette alerte.»

Etiquette: ; ; ; ;