Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner indique dans Le JDD qu’il y a eu 50.000 manifestations de « gilets jaunes » depuis le début du mouvement le 17 novembre 2018.

Samedi 15 juin, une 31e mobilisation a réuni environ 7000 personnes (dont un millier à Paris, plusieurs centaines à Toulouse, Montpellier, Mâcon, Lille ou Maubeuge) selon les autorités. Des tensions ont éclaté dans la capitale mais aussi à Toulouse. Dix-sept personnes ont été interpellées pour des jets de projectiles notamment, a indiqué la préfecture de Haute-Garonne, précisant que deux manifestants avaient été blessés.

À l’instar d’autres responsables, Christophe Castaner indique réfuter le terme de « violences policières ». « Chaque fois qu’un comportement litigieux est signalé, une enquête est ouverte. S’il y a eu des fautes, elles doivent être sanctionnées », dit le ministre. Selon le ministère de l’Intérieur, il y a eu 11 décès depuis le début du mouvement, 2500 blessés parmi les manifestants (dont 76 graves), 1800 parmi les forces de l’ordre et plus de 7400 poursuites contre des « gilets jaunes ».

L’IGPN, la police des police, a indiqué avoir fait l’objet de 265 saisines judiciaires depus le début du mouvement. Elle a précisé que 40% d’entre elles ont été transmises à la justice.

Etiquette: ; ;