Karim Djoudi est auditionné à Alger sur des affaires liées à la dilapidation de deniers publics, abus de fonction et attribution de privilèges indus.

Figure importante de l’ancien gouvernement algérien, l’ex-ministre des Finances Karim Djoudi est arrivé dimanche 16 juin à la Cour suprême pour être auditionné dans le cadre des enquêtes sur la corruption, rapportent les médias locaux.

M.Djoudi est accusé de «dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et d’attribution d’indus privilèges», indiquent les médias.L’ex-ministre fait partie de 12 anciens hauts responsables visés par un dossier d’enquête préliminaire instruite par la police judiciaire de la gendarmerie nationale d’Alger, dont deux ex-Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia.

Ces derniers, ainsi que l’ancien ministre du Commerce Amara Benyounès, ont été placés en détention provisoire à la prison d’El-Harrach à Alger sur demande d’un juge d’instruction près la Cour suprême. L’ex-ministre algérien des Transports Abdelghani Zaalane a pour sa part été placé sous contrôle judiciaire.

Etiquette: ; ; ; ;