Ankara a déclaré qu’un de ses postes d’observation en Syrie avait essuyé des tirs de roquettes. L’attaque n’aurait pas fait de victimes mais seulement causé des dégâts.

Un des postes d’observation de l’armée turque à Idlib, en Syrie, a été la cible de tirs de roquettes, a indiqué un communiqué du ministère turc de la Défense.

Les tirs proviendraient de la région de Tall Bazan, contrôlée par le gouvernement syrien. L’incident n’a pas fait de victimes mais a causé des dégâts, selon le communiqué.Le ministère a déclaré que ses forces avaient immédiatement riposté avec des armes lourdes et avaient notifié Moscou de l’attaque. Il n’a pas précisé la date à laquelle cette dernière avait eu lieu, mais a déclaré qu’elle était délibérée.

Des mesures «nécessaires» ont été entreprises conjointement avec Moscou, a ajouté le communiqué.

La Russie et la Turquie ont coparrainé un accord de désescalade de ce territoire, entré en vigueur en 2018. Le conflit en Syrie a débuté en 2011, Moscou aidant à la demande de Damas à combattre les groupes armés illégaux depuis 2015.

Etiquette: ; ; ; ; ;