Depuis le début du conflit dans le Donbass, des mines ont provoqué la mort de 977 civils et blessé 1 528 autres.

Cela a été rapporté par le ministère des Territoires temporairement occupés et des personnes déplacées.

« Selon le ministère des Territoires temporairement occupés et des personnes déplacées, depuis le début du conflit armé, 977 civils sont morts en sautant sur des mines et environ 1 528 ont été blessés », peut-on lire dans le communiqué.

Il est noté que, compte tenu de cette situation, la priorité est de mettre en œuvre des mesures visant à avertir la population locale des territoires pollués par les mines, de marquer ces territoires, de dispenser une formation, en particulier aux enfants et aux jeunes, dans les établissements d’enseignement. Pour la première fois, l’État a alloué un financement destiné à ces mesures en 2019 pour un montant de 5 millions d’UAH, sous la responsabilité du ministère des Territoires temporairement occupés et des personnes déplacées.

Selon le ministère, dans le cadre de ce financement, enfants et adultes seront formés. Une partie de l’activité couvrira l’ensemble de la zone de l’opération des Forces unies et des groupes de coordination seront créés dans les communautés proches de la ligne de démarcation, ce qui permettra de mettre en œuvre un large éventail d’activités de lutte anti mines. Pour le moment, dix communautés ont été  présélectionnées: Stanytsa Louhanska, Novoaydar, Tochkivka, Chtchastya, Talakhivka, Belogorivka, Kurakhove, Sartana, Volnovakha, Komychuvata.

Etiquette: ;