Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne a échoué dimanche à remporter sa première grande mairie, à Görlitz, en Saxe, un scrutin considéré comme une répétition générale avant des régionales clés en septembre.

Le candidat de l’AfD Sebastian Wippel a reçu lors de ce deuxième tour 44,9 % des voix, derrière Octavian Ursa, représentant de la CDU d’Angela Merkel (55,1 %) et soutenu par le reste de la classe politique pour faire barrage à la formation anti-migrants qui pouvait ambitionner de prendre la tête de cette ville de 55 000 habitants.

Pour l’une des figures du parti d’extrême droite, Alice Weidel, un tel score reste un « énorme succès », a-t-elle écrit sur Twitter.

Le secrétaire général de la CDU, Paul Ziemiak a lui aussi salué un « grand succès ».

A LIRE : Un Danois, premier étranger élu maire de la ville allemande de Rostock 

Car le scrutin de Görlitz a valeur de test avant une succession, après l’été, de scrutins à haut risque dans plusieurs Länder de l’Est, dont la Saxe le 1er septembre, où l’extrême droite réalise ses meilleurs scores. Déjà, des sondages donnent l’AfD en tête, devant la CDU de Mme Merkel et ses alliés du SPD, un camouflet.

Ces régionales pourraient donc décider du sort de la coalition, déjà chancellante, de la chancelière et entraîner la fin prématurée de la longue carrière de Mme Merkel, désireuse de rester aux manettes jusqu’au terme de la législature, en 2021.

Etiquette: ;