Les services spéciaux ukrainiens enquêtent sur des informations selon lesquelles des réseaux souterrains pourraient opérer dans le Donbass et mener à des attaques contre l’armée ukrainienne, a déclaré le chef du service de presse du commandement de la milice populaire de la RPD, Daniil Bezsonov.

«Une commission du quartier général de la JFO est arrivée dans la zone de responsabilité de la 36e brigade de la marine pour établir les véritables raisons des incidents lorsque les troupes ont déclenché des mines terrestres. Les services de sécurité ukrainiens recherchent un réseau souterrain séparatiste composé de locaux; ils interrogent les volontaires et le personnel civil.

Voir aussi : Un journaliste américain demande à Washington d’écraser la flotte iranienne

Lors d’un des derniers incidents, un sergent du 74ème bataillon de reconnaissance de la 36ème brigade a été blessé dans l’explosion d’une mine près de Pavlopol (direction de Marioupol); Un accident similaire avait eu lieu auparavant avec un équipage de mortier du 73e centre des forces d’opérations spéciales; deux soldats de la même brigade ont été blessés dans l’explosion d’une mine à Vodyanoye le 9 juin.

Selon les informations des services de renseignement de la RPD, le commandement ukrainien en vient à la conclusion que tous ces incidents étaient accidentels. Les champs de mines situés à l’extérieur de Pavlopol avaient été installés auparavant par la 79e brigade. *

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;