Le Conseiller américain pour la sécurité nationale, John Bolton, a annoncé qu’il rencontrerait les ministres des Affaires étrangères d’Arménie et d’Azerbaïdjan, qui doivent tenir de nouvelles discussions sur le conflit du Haut-Karabagh à Washington jeudi.

Les ministres des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanian et Elmar Mammadyarov ont programmé les pourparlers la semaine dernière après la recrudescence d’escarmouches le long de la « ligne de contact » arméno-azerbaïdjanaise autour du Karabagh. Les tensions dans la région se sont aggravées fin mai après plusieurs mois de calme relatif sur les lignes de front.

Mnatsakanian s’est rendu à Washington plus tôt cette semaine. Il y a tenu mardi ce que le ministère arménien des Affaires étrangères a appelé une « réunion préparatoire » avec les diplomates américain, russe et français, coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE. Andrzej Kasprzyk, qui dirigeait depuis longtemps une petite équipe de l’OSCE chargée de surveiller le régime de cessez-le-feu dans la zone du conflit, était également présent.

« Dans l’attente de rencontres plus tard cette semaine avec le ministre arménien des Affaires étrangères et son homologue azerbaïdjanais, afin de favoriser la poursuite du dialogue entre eux », a tweeté M. Bolton mardi.

« Les Etats-Unis sont prêts à aider à faire avancer la cause de la paix dans la région », a-t-il ajouté.

Il n’est pas clair si Bolton rencontrera Mnatsakanian et Mammadyarov séparément ou dans un format trilatéral. Les deux ministres se sont rencontrés à Moscou le 15 avril en présence de leur homologue russe, Sergueï Lavrov.

Bolton a souligné l’importance de la résolution du conflit lors de sa visite en Arménie et en Azerbaïdjan en octobre. S’exprimant à Erevan, il a déclaré que Washington s’attend à ce que le Premier ministre Nikol Pachinian prenne « des mesures décisives » en faveur d’un règlement du Karabagh « juste après » sa victoire largement attendue aux élections législatives de décembre 2018.

Pachinian s’est entretenu par téléphone avec Bolton en janvier, au lendemain de sa rencontre avec le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, à Davos, en Suisse. Il a ensuite déclaré ne pas avoir discuté du conflit du Karabagh avec un responsable américain.

Etiquette: ; ;