L’adjointe à la maire de Paris chargée de la sécurité Colombe Brossel a adressé au ministre de l’Intérieur un courrier dénonçant une forte hausse de la délinquance dans la capitale.

La délinquance connaît une hausse considérable depuis 2018 alerte Colombe Brossel, adjointe à la maire de Paris et chargée de la sécurité, dans un courrier à l’adresse du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et dont elle a publié une photo sur Twitter.

Selon le décompte de la mairie, les vols à la tire ont augmenté de 68% depuis le début de l’année dans le métro parisien, les atteintes volontaires de 13,5%, les recels de 8,5%. Au cours de la même période, les violences faites aux femmes ont progressé de 8% et les violences intrafamiliales de 18%.

En novembre 2018, les agressions sexuelles dans le métro de la capitale ont bondi de 71%.

Entre 2017 et 2018, dans les 19 et 20e arrondissements de Paris, les cambriolages ont augmenté de 16%, indique la même source. Les atteintes aux biens sont passées de 5,8% en 2018, à 15% en 2019, les vols à la tire ont enregistré une hausse de 37,6% et les vols par effraction de 7,4%.Le nombre d’affaires de trafic de stupéfiants a bondi de 12,8% entre 2017 et 2018, note la mairie.

Dans ce courrier, Colombe Brossel dénonce que «certains samedis, les commissariats parisiens (aient) été vidés de 50% de leurs effectifs pour participer au maintien de l’ordre» lors des manifestations. C’est «autant d’effectifs qui ne peuvent répondre aux appels du 17», ajoute-t-elle.

Déplorant une «explosion» de la délinquance dans les rues de la capitale, la maire de Paris Anne Hidalgo a insisté le 20 juin auprès du représentant de la préfecture pour «remettre des effectifs de police dans nos quartiers».

Etiquette: ; ; ;