Dans le contexte des récents événements survenus en Moldavie, le procureur général devrait être un professionnel impartial et courageux, capable d’abolir l’immunité de l’usurpateur Vladimir Plahotniuc.

Maia Sandu, Premier Ministre de la République, a fait cette déclaration.

Dans le même temps, selon elle, le principal critère d’un candidat potentiel est qu’il soit un spécialiste étranger. Elle a souligné qu’elle avait déjà communiqué avec des représentants de ce secteur d’activité de l’étranger et a assuré qu’il y avait déjà des candidats intéressés.

« Nous donnons la préférence à un procureur étranger qui serait un professionnel indépendant et courageux », a déclaré le chef du gouvernement, confiant que ce spécialiste « viendra au Parlement avec la demande d’annuler l’inviolabilité de Plahotniuc ».

Dans le même temps, Sandu a ajouté que c’est précisément la collecte de preuves contre l’oligarque en fuite qui deviendra la tâche essentielle de l’invité à la tête du Parquet général, étant donné que cela ne sera pas difficile dans le contexte de «l’usurpation du pouvoir et de la subordination des agences gouvernementales à leurs propres fins.

On ne sait toujours pas d’où viendra le procureur. Néanmoins, compte tenu de l’orientation pro-européenne du bloc ACUM, dont le chef est le Premier ministre, il est probable que le candidat arrivera à Chisinau en provenance de l’UE.

Etiquette: ; ; ;