Les syndicats d’EDF appellent à la grève le 19 septembre contre le projet de réorganisation « Hercule » présenté jeudi par le PDG Jean-Bernard Lévy, a indiqué la CGT vendredi à l’AFP.

L’appel unitaire (CGT, CFDT, FO et CFE-CGC) sera distribué lundi matin aux salariés, a indiqué Philippe Page Le Merour, représentant CGT. Outre cette journée de grève, « l’intersyndicale se réunira plusieurs fois cet été pour préparer un plan d’alerte de l’opinion et une campagne à la rentrée », a-t-il précisé.

Jean-Bernard Lévy a présenté hier aux organisations syndicales le projet de réorganisation qui vise à isoler l’activité nucléaire, plombée par les retards considérables du chantier de l’EPR de Flamanville, et à regrouper la partie commercialisation dans une filiale à 65 %.

Les syndicats majoritaires d’EDF (CGT, CFDT, FO et CFE-CGC) s’opposent à la séparation des filiales de la production et de la commercialisation, qualifiée de « meccano capitalistique ».

Dès mardi, ils ont demandé dans un communiqué commun au gouvernement de « donner à EDF les moyens d’investir dans la transition énergétique et le service public et de renoncer à toute désintégration-privatisation ».

« Nous sommes opposés à une réorganisation purement financière, qui engage non seulement EDF mais aussi le service public et le pays », a indiqué à l’AFP François Dos Santos, élu CGT d’EDF.

« Jean-Bernard Lévy a utilisé cette journée d’annonce de son plan aux syndicats pour dire +J’ai coché la case, j’ai parlé aux syndicats+ mais on sent que tout est déjà bouclé. Il faut que l’Etat, et l’Elysée qui est derrière tout ça, sortent du bois », ajoute-t-il.

Etiquette: ; ; ;