Les combattants du groupe terroriste « Hayat Tahrir ash-Sham » * ont été fabriqués selon la méthode artisanale consistant à utiliser des munitions, qui sont bourrées de substances toxiques.

Le vendredi 21 juin, le correspondant militaire Alexander Kots a rapporté sur son blog, citant des sources des services de renseignement syriens.

Selon lui, les djihadistes se tourneront bientôt vers une nouvelle provocation. Il est à noter que cette fois le but sera celui des combattants des forces armées turques. Les terroristes ont l’intention de tirer sur des postes d’observation situés dans les zones de peuplement de Murek et de Sakhria, dans le sud de la zone de désescalade d’Idlib.

Voir aussi : L’Europe se tourne vers la Russie pendant que Trump est occupé par l’Iran

Par la suite, comme le note le journaliste, il est prévu que le blâme soit imputé à l’armée arabe syrienne. De plus, selon certaines données, les journalistes de la chaîne de télévision américaine CBS News, qui coopèrent avec des militants d’idlib, enregistreront les conséquences de cet himatak.

* – interdit dans la Fédération de Russie

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;