Alors qu’une femme, arborant une écharpe «Urgence climatique», a fait un tour de tables lors du dîner annuel organisé à Mansion House, à Londres, le secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères chargé de l’Asie, Mark Field, l’a saisie agressivement par la nuque et lui a fait quitter la pièce. Un geste qui pourrait lui coûter son poste.

Une militante de Greenpeace qui se trouvait parmi les invités du dîner annuel organisé à Mansion House, à Londres, a été agressivement saisie par la nuque par Mark Field, le secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères chargé de l’Asie, puis poussée contre un pilier et enfin accompagnée vigoureusement pour la faire quitter les lieux.

La brutalité de sa réaction envers la femme, qui visiblement ne présentait pas de menace, a été considérée comme choquante et fortement condamnée par les internautes.

Une vidéo de l’incident a été largement relayée sur les réseaux sociaux et a provoqué un tollé parmi les internautes, ainsi que parmi les représentants de l’organisation dont la militante appartient.

«Nous avons été choqués par les images d’un député et secrétaire d’État agressant l’un de nos manifestants pacifiques», a réagi Greenpeace dans un communiqué.

Alors que la scène est devenue l’un des principaux sujets des actualités au Royaume-Uni le 21 juin, largement relayée sur les réseaux sociaux, Mark Field a présenté ses excuses.

«Il n’y avait pas de sécurité et j’étais, pendant une fraction de seconde, véritablement inquiet qu’elle aurait pu être armée. Je regrette profondément cet épisode et je présente mes excuses à la jeune femme concernée pour l’avoir attrapée, mais dans le climat actuel, j’ai ressenti le besoin d’agir rapidement pour écarter ce qui menaçait la sécurité de ceux présents», a-t-il écrit dans un communiqué que s’est procurée la chaîne de télévision ITV.

Pour l’heure, selon les médias, le député est suspendu de ses fonctions alors qu’une enquête est en cours. De plus, le président du Parti conservateur, Brandon Lewis, a assuré que les faits feront l’objet d’une enquête au sein du parti.

Etiquette: ; ; ;