Un policier de 45 ans a mis fin à ses jours par pendaison jeudi soir à Toulouse, ce qui alourdit à 34 le bilan des suicides de policiers depuis le début de l’année, a indiqué vendredi à l’Agence France-Presse une source policière.

Ce policier, affecté à la brigade territoriale centre, au commissariat central de Toulouse, était passé mardi en conseil de discipline, mis en cause pour « permutation financée », soit le versement de dessous de table pour obtenir une mutation, a indiqué à l’Agence France-Presse une source proche du dossier. Il s’est donné la mort à son domicile, a précisé la Dépêche du Midi.

« Douleur et immense tristesse de la corporation. Sébastien était père de trois enfants, nous nous associons à leur peine et pensons à sa compagne, sa famille, ses proches et ses collègues », a réagi sur son compte Facebook le syndicat Unité SGP Police FO.

Face aux 34 suicides de policiers dénombrés à ce jour depuis janvier en France, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a installé fin avril une « cellule alerte prévention suicide » pour « briser le silence ». En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Etiquette: ;