Le Pentagone a décidé d’évacuer du personnel de la base militaire de Balad, située au nord de Bagdad, en raison de l’apparition de « menaces potentielles pour la sécurité », rapporte le samedi 22 juin, l’agence de presse « Reuters », faisant référence à des sources militaires dans le pays du Moyen-Orient.

Selon les médias, il s’agit des des employés de la société militaire « Lockheed Martin » et de la société de sécurité « Sallyport Global ». En Irak, ils agissent en tant que contractants. Il y a 800 employés au total, dont la moitié seront bientôt évacués.

Des sources de l’agence soulignent que la procédure est «inévitable». Sa mise en œuvre se déroulera en deux étapes et durera environ dix jours. Dans le même temps, la date du début de l’évacuation est inconnue.

« La partie américaine nous a informés qu’elle conserverait un certain nombre de travailleurs chargés de la maintenance technique des chasseurs F-16 », a déclaré la source aux médias.

Dans le même temps, les informations ne sont pas commentées par l’administration américaine.Rappelons que les forces armées américaines avaient été déployées en Irak à la fin de 2011, où à l’heure actuelle, il y a plus de 5 000 soldats.

Etiquette: ; ;