Se référant à une source judiciaire, l’agence France-Presse informe le 21 juin qu’un chef rebelle tchadien a été mis en examen à Paris pour «crimes contre l’humanité».

Le chef rebelle tchadien Mahamat Nouri a été mis en examen vendredi soir à Paris dans une enquête concernant des opérations de recrutement d’enfants-soldats au Tchad et au Soudan, écrit l’AFP se référant à une source judiciaire.

Ce général a été mis en examen pour «crimes contre l’humanité» et «participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime contre l’humanité», puis placé en détention provisoire.Le deuxième suspect présenté à des juges d’instruction, l’opposant Abakar Tollimi, a pour sa part été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté, dans cette information judiciaire ouverte vendredi, précise l’agence.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;