Malgré les appels lancés par Pyongyang, afin de démontrer l’adhésion des États-Unis à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, visant à réduire la pression économique sur la Corée du Nord, Washington a au contraire considérablement prolongé les sanctions.

« La présence et le risque de matières nucléaires à usage militaire dans la péninsule coréenne, ainsi que les actions et les politiques des autorités de la RPDC, constituent toujours une menace pour la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie américaine », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué de presse.

Voir aussi : Une enquête sur la tragédie de MH17 pourrait conduire à un résultat inattendu pour l’Ouest

À cet égard, le président des États-Unis, Donald Trump, a étendu les décrets instaurant l’état d’urgence dans le pays et réglementant la pression économique sur la Corée du Nord.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ;