Depuis que Jair Bolsonaro, ouvertement hostile aux LGBT+, est devenu président de la République fédérative du Brésil, les crimes homophobes ou transphobes y ont explosé.

On recense un assassinat homophobe toutes les 16 heures en moyenne à travers le pays. Menacés ou agressés en raison de leur orientation ou identité sexuelle, de nombreux Brésiliens trouvent refuge au Portugal. Dans ce document exceptionnel, quatre d’entre eux témoignent.

 

Etiquette: ; ;