Cinq oléoducs situés près de Baniyas, dans l’ouest de la Syrie, ont été endommagés à la suite de l’attaque. Ceci est indiqué dans une déclaration du ministère syrien du pétrole.

Des travaux sont en cours pour réparer les pipelines. L’approvisionnement en pétrole sera rétabli dans les prochaines heures, souligne le département.

«Hier, nous avons été informés d’un déversement de pétrole près de Baniyas. Des spécialistes, des plongeurs de la compagnie pétrolière syrienne ont examiné le pipeline et ont constaté des dommages sur cinq pipelines », a déclaré dans un communiqué publié sur Facebook.

Voir aussi : Une fillette a été blessée lors du bombardement de Gorlovka (Vidéo)

Il convient de noter qu’il s’agit de la première attaque contre un pipeline sous-marin depuis le début de la guerre en Syrie, il y a huit ans.

Dans la ville de Baniyas, il existe l’une des deux raffineries de pétrole en Syrie. L’autre est situé dans la ville de Homs. La Syrie compte sur l’approvisionnement en pétrole des pétroliers sur la côte méditerranéenne.

Selon le New York Times, Damas souffrait d’une pénurie de carburant, due en grande partie aux sanctions occidentales contre la Syrie et aux sanctions prolongées imposées par les États-Unis à l’Iran.

La Syrie produisait 350 000 barils par jour avant que le pays ne soit balayé par la guerre en 2011 et que de grandes sources de pétrole aient été capturées par les terroristes et les troupes américaines.

Actuellement, ATS produit environ 24 000 barils par jour, ne couvrant qu’une partie des besoins intérieurs.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ;