Un collectif de femmes musulmanes s’est baigné en burkini, dimanche, malgré l’interdiction de ce vêtement dans les piscines grenobloises. Elles ont écopé d’une amende et provoqué la colère à droite et à l’extrême droite.


 

Nouvelle polémique autour du burkini, ce maillot de bain intégral que portent certaines femmes musulmanes. Dimanche 23 juin, une dizaine d’entre elles ont choisi de se baigner en burkini à la piscine Jean-Bron, de Grenoble (Isère), où le port du burkini est interdit, contrairement à Rennes, par exemple.

Répondant à l’appel du collectif Alliance citoyenne, qui défend la « liberté de conscience » et le « libre accès aux services publics », ces femmes ont nagé avec des hommes et des femmes portant un maillot de bain classique, pendant une heure, dans une ambiance festive.

Etiquette: ;