Sur son site Internet, l’agence spatiale américaine a confirmé la découverte de méthane dans l’atmosphère de Mars. Ce gaz est généralement émis par des êtres vivants.

Après que le New York Times a annoncé une importante concentration de méthane, découverte par le rover Curiosity, dans l’atmosphère de la planète Mars, la Nasa a officialisé cette information.

«Cette semaine, le robot Curiosity de la Nasa a fait une découverte étonnante: la plus grande quantité de méthane au cours des mesurages effectués pendant cette mission est d’environ 21 parties par milliard. Une partie par milliard signifie que si vous prenez le volume d’air sur Mars, un milliardième de volume d’air sera constitué de méthane», déclare dans un communiqué l’agence.

Ce communiqué indique également que «la vie des micro-organismes est une source importante de méthane sur Terre, mais que le méthane peut également être créé à la suite de l’interaction entre les pierres et l’eau».

Les experts de la Nasa soulignent que le rover n’avait pas l’équipement nécessaire pour déterminer la source du méthane et qu’il était jusqu’à présent impossible d’établir s’il avait une origine biologique ou géologique et s’il était «ancien» ou «moderne».

L’équipe de Curiosity a détecté du méthane à plusieurs reprises au cours de la mission, souligne le communiqué. Selon des rapports précédents, les niveaux de gaz augmentaient et diminuaient de façon saisonnière. En outre, des augmentations soudaines de méthane ont été enregistrées, mais l’équipe de spécialistes dispose de très peu d’informations à ce sujet.

Etiquette: ; ; ; ;