La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a indiqué dans une interview à Radio J qu’elle n’assimilait pas Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen et qu’elle voterait en faveur du chef de La France insoumise si elle avait à choisir entre les deux.

Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, a déclaré à Radio J qu’elle ne faisait «pas du tout d’assimilation» entre le chef de LFI et la présidente du RN.

«Je fais une différence évidente entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, qui ne s’inscrivent pas dans la même histoire politique, donc je ne fais pas du tout d’assimilation entre l’un et l’autre», a souligné Sibeth Ndiaye.

Elle a clairement affirmé que si elle devait choisir entre les deux personnalités, elle voterait pour le leader de LFI.

«Je choisis entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sans aucune ambigüité […]. Si j’étais dans une situation où il fallait choisir, dans un second tour d’une élection présidentielle, mon choix serait très clair […]. Sans aucun doute, car je crois toujours dans la République, et je ne crois pas que Marine Le Pen soit de ceux qui peuvent continuer à faire vivre notre République», a-t-elle noté.

Sibeth Ndiaye a également dit regretter «l’état des partis traditionnels», comme le Parti socialiste ou Les Républicains, qui fait que la seule alternative à La République en marche soit le Rassemblement national (RN).

«C’est un regret, parce que je préfère avoir affaire à des conservateurs, fussent-ils issus d’une histoire de gauche ou d’une histoire de droite, plutôt qu’avoir affaire à l’extrême droite», a-t-elle souligné.

Aux européennes, LFI a subi un échec retentissant, n’ayant rassemblé que 6,31% des voix, tandis que le RN est le grand gagnant avec 23,31% des suffrages, devant LREM qui a totalisé 22,41% des voix.

Etiquette: ; ; ; ;