L’oligarque et chef du parti au pouvoir en Géorgie a promis lundi une réforme électorale appliquée dès les élections législatives de 2020, une revendication des manifestants qui se rassemblent quotidiennement depuis la semaine dernière dans ce pays du Caucase.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse, Bidzina Ivanichvili, généralement considéré comme tirant les ficelles de la politique géorgienne, a promis une « réforme politique de grande ampleur », assurant que les prochaines élections législatives se feront au scrutin proportionnel.

Il n’y aura pas de seuil minimum requis pour rentrer au Parlement, a ajouté l’homme le plus riche du pays, promettant un « Parlement où tous les acteurs politiques existants seront représentés ».

Pour l’opposition, le système électoral actuel favorise le parti du Rêve géorgien, fondé par M. Ivanichvili et au pouvoir depuis 2012.

Si le milliardaire répond là à une demande de l’opposition, qui mène les manifestations ayant commencé jeudi, rien ne dit que cela sera suffisant pour calmer les protestataires qui réclament aussi la tenue d’élections législatives anticipées et la démission du puissant ministre de l’Intérieur.

Etiquette: ; ;