Le président brésilien Jair Bolsonaro a révoqué mardi deux décrets sur une libéralisation de la possession et du port d’armes qui avaient déjà été retoqués par le Sénat et dont la Cour suprême devait débattre de la constitutionnalité mercredi.

L’annonce en a été faite au Journal officiel, où trois autres décrets ont été publiés sur les armes, modifiant les points ayant fait le plus polémique au Congrès sur ces décrets qui auraient autorisé des millions de Brésiliens à porter des armes en public.