Les travaux de la 62e session du Secrétariat général du Congrès des Partis arabes se sont ouverts aujourd’hui à Damas sous le titre « A partir d’al-Qods jusqu’au Golan… La terre est pour nous », rapporte l’Agence SANA.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture de la session, le secrétaire général du Congrès des Partis arabes, Qassem Saleh, a souligné que la tenue de cette session à Damas coïncide avec les circonstances dangereuses et les défis que connaissent la nation arabe en raison du nouveau projet colonialiste qui vise à l’effriter au service de l’ennemi sioniste et à liquider la cause palestinienne, soulignant que le « deal du siècle » est la traduction de ce projet dangereux.

« La Syrie constitue la première ligne de défense des intérêts de la nation arabe », a dit Saleh qui a exprimé le refus des Partis arabes de toutes les formes du blocus imposé à la résistance qui a été créée pour libérer tous les territoires arabes occupés au Liban, au Golan syrien et en Palestine.

Il a appelé au soutien au peuple palestinien et à sa cause et à faire face aux transactions propagées par le président américain pour liquider la cause palestinien et aux pas de normalisation pris par certains pays du Golfe.

Saleh a passé en revue la situation et les défis qu’affrontent les peuples arabes au Yémen, au Bahrein, en Libye, en Algérie et au Soudan.

Etiquette: ; ;