Les slogans « Mort à Israël » et « Mort aux États-Unis » fusent tandis que des manifestants brûlent un drapeau israélien.

La scène n’a pas lieu à Téhéran mais à Rabat, la capitale marocaine. Dimanche 23 juin, des milliers de manifestants rassemblés à proximité du Parlement dénoncent le « congrès de la honte » qui doit s’ouvrir mardi à Manama, la capitale de Bahreïn.

Etiquette: ; ;