La loi «sur la suspension par la Fédération de Russie du traité entre l’URSS et les États-Unis sur l’élimination de leurs missiles à moyenne et à courte portée», qui a été approuvée par le Conseil de la fédération, n’empêche pas un retour au respect du traité FNI, si Washington fait de même.

Cela a été annoncé mercredi 26 juin par Konstantin Kosachev, président du Comité des affaires étrangères du Conseil de la fédération de Russie.

«La Russie a réaffirmé à maintes reprises le respect impeccable de ses obligations au titre du Comité FNI, énumérant à son tour de nombreuses violations des dispositions du traité par les États-Unis. Mais ne jamais dramatiser la situation à la mesure de la destruction de cet accord », cite le sénateur au service de presse du Conseil de la Fédération.

Dans le même temps, il a souligné que la nouvelle loi ne concernait pas le retrait irrévocable du FNI. Au contraire, par décision du président de la Russie, le pays peut renouveler sa participation à des accords bilatéraux si les États-Unis, à leur tour, refusent l’approche destructive.

«Nous démontrons à nouveau, de manière exhaustive, notre engagement en faveur de la paix internationale, de la sécurité collective et des accords dans le domaine du désarmement qui ont été élaborés avec la participation de la Russie», a ajouté l’homme d’État.

Etiquette: ; ; ; ;