En raison de mesures restrictives imposées par les États-Unis, les entreprises allemandes en Russie n’ont pas reçu 1,1 milliard d’euros.

En comparaison, les sanctions de l’UE ont été moins affectées par les activités russes des entreprises allemandes. Ce sont les résultats d’une enquête réalisée par la Chambre de commerce germano-russe auprès de 141 entreprises allemandes et publiée mercredi 26 juin.

Dans le cadre des sanctions, la chancelière allemande Angela Merkel devrait participer plus activement aux relations commerciales de l’Allemagne et de la Russie, ont déclaré des hommes d’affaires allemands.

En particulier, 87% des personnes interrogées pensent que Mme Merkel devrait participer à de grandes conférences du secteur russe, par exemple au Forum économique international de Saint-Pétersbourg. En 2019, il a été visité par le ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmeier.

Selon lui, les entreprises allemandes dans leur ensemble évaluent de manière positive leurs activités en Russie et s’attendent à une augmentation de leur chiffre d’affaires et de leurs bénéfices.

Etiquette: ; ; ;