La capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch a forcé, mercredi 26 juin, le blocus des eaux territoriales italiennes pour tenter de débarquer les 42 migrants bloqués à bord depuis deux semaines sur l’île de Lampedusa. Et ce, au grand dam du ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini.

« J’ai décidé d’entrer dans le port de Lampedusa. Je sais ce que je risque, mais les 42 naufragés à bord sont épuisés. Je les emmène en lieu sûr », a déclaré sur Twitter Carola Rackete, 31 ans, engageant ainsi un bras de fer avec le ministre populiste italien.

« En 14 jours, aucune solution politique ou juridique n’a été possible, l’Europe nous a abandonnés », a ajouté Sea-Watch, l’ONG allemande dont le navire éponyme bat pavillon néerlandais.

Etiquette: ; ; ;