Le sommet mondial des femmes 2019 a clôturé aujourd’hui ses travaux à Tokyo avec la participation des délégations féminines de plus de 70 Etats, dont la Syrie.

Plus de 300 femmes avaient discuté, lors du sommet qui a entamé ses travaux le 25 du mois en cours sous le titre « Les mesures du développement de la société via les objectifs du développement durable» ont discuté des questions relatives au développement de la société et au rôle de la femme en tant que dirigeant politique, aux moyens de consolider le rôle de la femme dans l’économie et les affaires et à sa connectivité dans les sociétés.

La Syrie avait pris part à ce sommet via une délégation parlementaire, présidée par Dr Achwaq Abbas, décideur de la Commission des libertés et des droits de l’Homme.

Reste à signaler que le réseau mondiale des femmes est une association indépendante qui a été fondée en 2013 et qui regroupe des femmes qui ont des postes politiques, tels que dirigeants de l’État, du gouvernement,  et des organisations des femmes et des femmes d’affaires.

Etiquette: ;