Des centaines de Syriens déplacés, sortis du camp d’al-Rukban, sont arrivés hier au point de passage de Jleighem dans la banlieue est de Homs.

Au cours des cinq dernières années, les forces d’occupation américaines et leurs mercenaires ont assiégé des milliers de Syriens dans le camp de Rukban, surnommé «camp de la mor »t, vu la vie très dure et la pénurie des besoins de vie les plus élémentaires comme la nourriture et les médicaments. .

Les rapatriés qui arrivaient au point de passage, des enfants, des femmes et des personnes âgées, semblaient épuisés et fatigués, mais ils étaient optimistes quant aux prochains jours après être sortis de l’état de siège et de chantage tout au long d’années.

Les derniers mois, le retour de centaines de familles syriennes déplacées du camp de Rukban était lent en raison des obstacles dressés par les forces d’occupation américaines dans la zone de Tanf et des attaques menées par les groupes terroristes, alors que l’Etat syrien avait assuré les conditions propices pour un retour volontaire et sûr.

Etiquette: ;