« Beaucoup de boulot » en perspective pour tenter d’accorder des dirigeants mondiaux plus désunis que jamais, à propos du commerce, du climat ou du sens même à donner à la mondialisation: un G20 potentiellement explosif s’est ouvert vendredi à Osaka.

Avant l’ouverture du sommet les leeders des Etats participants ont profité de l’occasion des conversations mutuelles. Etant peu probable, la rencontre entre les présidents russes et américains a eu quand même lieu. Les hommes politiques ont discuté de la situation en Syrie et en Ukraine.

A LIRE : Les quatre dossiers brûlants en négociation au G20 du Japon

 

Etiquette: ; ; ;