Venus débloquer le pont de Sully de militants écologistes, les forces de l’ordre ont traîné par terre et gazé à bout portant des manifestants qui refusaient de quitter les lieux en s’étant assis par terre.

Des militants du mouvement écologiste Extinction rébellion, qui bloquaient ce 28 juin le pont de Sully, à Paris, ont été gazés et traînés par terre par des CRS qui sont intervenus pour les faire quitter les lieux.

Assis par terre avec des banderoles sur lesquelles on peut lire «Act now/Agissons maintenant», les activistes se sont mis à huer les forces de l’ordre lorsqu’elles se sont mis à les asperger de gaz, après quoi, des CRS équipés de boucliers ont entrepris de débloquer les lieux. S’accrochant les uns aux autres, les manifestants se sont donc vus traîner par terre.

​Sur la seconde vidéo tournée par notre correspondant sur place, on voit que c’est le sourire aux lèvres qu’un policer gaze les activistes assis et refusant de quitter les lieux.

​Né en 2018 en Angleterre, le mouvement en question vise à susciter, par le biais d’actions directes et d’une résistance non violente, un changement radical afin de limiter le réchauffement climatique et de minimiser le risque d’extinction de l’humanité et d’effondrement écologique.

Etiquette: ; ; ; ;