Le groupe État islamique a revendiqué, dans la soirée du jeudi 27 juin, via son organe de propagande Amaq, le double attentat suicide qui avait visé les forces de l’ordre à la mi-journée dans la capitale tunisienne.

Une première explosion s’était produite à l’intersection de l’avenue Bourguiba et de la rue Charles-de-Gaulle très fréquentée, non loin du ministère de l’Intérieur et de l’ambassade de France. Un homme s’est fait exploser près d’une voiture de police en fin de matinée. Selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur tunisien, un agent de police est mort. Un autre policier et trois civils ont par ailleurs été blessés.

A LIRE : Attentats en Tunisie : Une deuxième explosion s’est produite au siège de la direction antiterroriste d’El Gorjani

Etiquette: ; ; ;