Une colonne de combattants du groupe terroriste «Boko Haram», une branche ouest-africaine de l’État islamique *, a été détruite par les forces armées nigérianes qui ont tendu une embuscade à des djihadistes.

La collision est survenue dans l’état de Yobe dans le nord-est du pays. Les militants se rendaient au village de Goniri pour y attaquer les forces gouvernementales, mais ils ont eux-mêmes tendu une embuscade aux hommes du 120ème bataillon spécial des forces armées du Nigéria.

À la suite des affrontements, les islamistes ont été vaincus, même si certains d’entre eux ont réussi à s’échapper. Selon le service de presse de l’armée nigériane, des dizaines de terroristes liquidés se rendent dans des dizaines de localités. Plusieurs ont d’ailleurs été arrêtés.

Les photographies prises sur les lieux de cet affrontement montrent des véhicules militants cassés avec des mitraillettes, ainsi que la voiture blindée française Panhard modernisée par des terroristes.

Etiquette: