La chambre régionale des comptes a dénoncé l’existence d’une trentaine de «fonctionnaires fantômes» dans le Var, ceux-ci étant payés alors qu’ils ne travaillaient pas. Et ce depuis un quart de siècle.

Une trentaine de «fonctionnaires fantômes» touchaient un salaire au cours des 25 années précédentes en dépit de leur absence d’affectation, relate Var-Matin. Les faits ont été révélés par la chambre régionale des comptes, qui, à son tour, a épinglé le centre de gestion (CDG) de la fonction publique territoriale du Var.

Ces «fonctionnaires fantômes» avaient pour la plupart perdu leur poste suite à la privatisation des services de l’eau à Toulon et des déchets à La Seyne entre 1989 et 1993. Ils n’ont pas été reclassés depuis et percevaient un salaire de la part des communes qui les embauchaient, le CDG se présentant chaque année en déficit afin de se décharger de toute responsabilité.La chambre régionale des comptes a appelé à «mettre fin à cette pratique budgétaire portant atteinte à la sincérité du budget du centre de gestion» et représentant «un coût de plus d’un million d’euros par an pour les finances publiques locales».

Etiquette: ; ; ;