Deux kamikazes du groupe terroriste État islamique * ont pu pénétrer sur le territoire d’une des unités militaires des forces armées des Philippines.

Ceci est rapporté par les ressources d’informations locales.

Selon les informations reçues, l’incident s’est produit dans la ville d’Indanan, sur l’île de Sulu, où un kamikaze a tenté de pénétrer dans l’unité directement par l’entrée principale surveillée. Les soldats ont ouvert le feu, blessant le djihadiste, ce qui ne l’a pas empêché de déclencher l’explosion.

Voir aussi : Selon un rabbin américain : L’assassinat d’enfants du prétendu « ennemi du judaïsme » est correct et nécessaire

Dans le même temps, le deuxième islamiste a réussi à pénétrer dans le parking d’une unité militaire, où il s’est auto-détoné, tuant trois soldats.

Lorsque deux explosions ont retenti, les autres militants sont sortis de leurs abris et ont ouvert le feu sur les militaires. Selon les informations disponibles, huit personnes, dont des militaires et un civil, ont été tués à la suite des affrontements. Douze autres personnes ont été blessées. Dans le même temps, les ressources de l’IG signalent une centaine de soldats tués par des terroristes. En liaison avec l’attaque dans la région a été renforcée par des unités supplémentaires des Forces armées des Philippines. Censément, derrière l’attaque se trouvent des militants du groupe Abu Sayaf, qui fait partie de l’État islamique.

* – interdit dans la Fédération de Russie

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;