Les ambitions coloniales du Royaume-Uni se font sentir dans les plans de l’armée britannique visant à rester sur le territoire des pays baltes avec le même prétexte pour « contenir la Russie ».

Les intentions en la matière ont été exprimées par la ministre britannique de la Défense, Penny Mordont, arrivée dans la ville portuaire lituanienne de Klaipeda.

« La position du Royaume-Uni est d’être ici depuis longtemps », a-t-elle déclaré lors d’une visite aux plus grandes manœuvres britanniques dans les États baltes au cours du siècle dernier.

Voir aussi : Washington veut bloquer les accords énergétique entre Kiev et Moscou

Dans le même temps, elle a accusé la Russie de « devenir de plus en plus catégorique », faisant référence aux armes russes modernes et au renforcement de l’armée. Mordont a assuré que Londres avait déjà compris comment les événements pourraient se développer dans un proche avenir.

« Nous avons l’intention de faire plus avec l’aide de projets tels que le Corps expéditionnaire unifié et d’autres afin d’accroître la sécurité et la stabilité dans les pays baltes », a déclaré le ministre britannique. « Nous avons ajusté le financement pour le diriger vers la région. »

Les forces expéditionnaires combinées ont été créées avec la participation des pays baltes et nord-européens, ainsi que de la Grande-Bretagne. Ils organisent maintenant des exercices auxquels participent 3 000 militaires et 17 navires.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ; ;