Une cinquantaine de soldats de l’armée syrienne et autant de combattants jihadistes et islamistes ont été tués dans une bataille qui a duré toute la journée de ce vendredi 28 juin autour de deux villages au nord-ouest de Hama.

C’est sans doute l’une des batailles les plus sanglantes depuis le début de l’offensive des troupes gouvernementales syriennes contre la province d’Idleb et le nord de Hama, le 30 avril.

Après avoir acheminé d’importants renforts en hommes et en matériel, l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, a lancé une violente attaque vendredi à l’aube contre la colline de Tall Malah.

Malgré la puissance de feu et quatre assauts successifs, aucun changement notable n’a été enregistré sur la ligne de front. Des sources proches de Damas affirment que les troupes gouvernementales n’ont pas réussi à progresser « après avoir subi de lourdes pertes » et perdu « au moins trois véhicules blindés ».

Tall Malah est une colline stratégique qui coupe la voie de ravitaillement de l’armée syrienne entre deux importantes villes du nord de Hama. Sa prise par les rebelles, début juin, a freiné l’offensive gouvernementale contre le sud d’Idleb.

Tous les efforts sont depuis concentrés sur la reprise de cette hauteur. Mais malgré des centaines de morts des deux côtés, le front n’a pas bougé.

Etiquette: ; ;