Le destin de l’oligarque Vladimir Plahotniuc, qui a décidé de quitter son poste au sein du parti démocratique de Moldavie, a été partagé par l’ensemble des dirigeants de la formation politique.

L’ex-Premier ministre moldave, Pavel Filip, a fait une telle déclaration à la suite d’une réunion du conseil politique du parti.

Il a dit que la plupart du temps, les dirigeants du PDM discutaient des erreurs commises et des perspectives futures, et finalement, après Vladimir Plakhotniuc, qui a quitté le poste de chef du parti, les vice-présidents et le secrétaire général sont partis.

Le 27 juillet, le parti démocrate attend un congrès extraordinaire au cours duquel une nouvelle direction, voire un nouveau programme idéologique, sera élu. En même temps, le cours pro-occidental du parti démocrate ne prévoit pas de changer.

Comme avait déjà indiqué notre Agence, le Parti démocratique de Moldavie, récemment dirigé par Plahotniuc, a refusé de reconnaître la coalition du Parti socialiste et du bloc pro-européen ACUM, formés après les élections législatives. Le Parti démocrate a organisé des manifestations dans les rues de Chisinau, mais cette tentative désespérée de conserver le pouvoir n’a pas duré longtemps. Quelques jours plus tard, le PDM a capitulé et Plakhotniuc, accompagné de ses proches collaborateurs, a rapidement quitté le pays. Plus tard, il s’est avéré que l’instigateur du coup d’État se trouvait aux États-Unis.

Etiquette: ; ;