La police de Hong Kong était mobilisée, dès l’aube lundi 1er juillet, afin d’empêcher des manifestants de perturber le 22e anniversaire de la rétrocession à la Chine.

Alors qu’une centaine de militants – pro-démocratie ou anti-gouvernement – ont tenté d’occuper plusieurs artères de l’ancienne colonie britannique et dressé une barricade dans le quartier de Wanchai, la police anti-émeutes les a attaqués à coups de bâton et de gaz lacrymogène.

Etiquette: ; ; ;