Le meurtre d’un autre Israélien d’origine éthiopienne par un policier a déclenché une vague de protestations dans la communauté éthiopienne locale, laquelle compte environ 140.000 personnes.

Des dizaines d’Israéliens d’origine éthiopienne ont manifesté ce lundi 1er juillet devant le bureau de police de Zvulun à Haïfa en réaction à la mort d’un Éthiopien de 19 ans, tué dimanche par un policier qui n’était pas en service, rapportent les médias locaux.

Le suspect a été placé en détention provisoire, tandis que la police est en train d’élucider les circonstances du meurtre.

Le policier a expliqué qu’il tentait d’arrêter une bagarre dans la rue lorsque trois jeunes l’avaient attaqué en jetant des pierres dans sa direction. Or, des témoins oculaires affirment que la vie de l’intéressé n’était apparemment pas en danger au moment où il a ouvert le feu.Le meurtre a ravivé le débat sur la brutalité policière et les préjugés concernant la communauté éthiopienne en Israël, qui compte près de 140.000 personnes. En janvier dernier, des milliers de protestataires avaient manifesté à Tel Aviv après qu’un policier a ouvert le feu sur un Israélien d’origine éthiopienne qui se précipitait sur lui avec un couteau.

Le fonctionnaire a été blanchi par la justice mais la communauté du jeune homme a accusé la police de racisme.

Etiquette: ; ; ; ; ;