Mouad Bouchareb a démissionné du poste de président de l’Assemblée populaire nationale (APN), relate TSA en citant Khaled Bouriah, président du groupe parlementaire FLN.

Mouad Bouchareb, le président de l’Assemblée algérienne (APN), soumis à une forte pression populaire depuis plusieurs semaines, a fini par jeter l’éponge ce mardi 2 juillet, a fait savoir TSA en citant Khaled Bouriah, président du groupe parlementaire FLN.

Le mouvement populaire, qui a débuté en Algérie le 22 février 2019, exige le départ des «B», symboles du système Bouteflika. Ces trois «B» représentent le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaïz, et le récent président de l’APN, Mouad Bouchareb. Tayeb Belaïz a déjà démissionné le 16 avril. Un autre «B» est donc parti.Les chefs de six groupes parlementaires avaient appelé M.Bouchareb, dans un communiqué diffusé dimanche 30 juin, à démissionner de son poste.

L’élection présidentielle qui avait été prévue pour le 4 juillet a été reportée faute de candidatures valides. Aucune nouvelle date n’a pour l’instant été fixée.

Abderrazak Kerbache, vice-président de l’APN, va gérer les affaires courantes pour une durée de 15 jours.

Etiquette: ; ; ;