Des adolescents ayant déféqué dans la piscine de Corbeil, plus de 1.000 personnes ont dû en être évacuées. Après un autre incident survenu à Draveil où trois jeunes ont été interpellés pour attouchements, les centres de natation sont devenus des endroits à risques.

Plus de 1.000 personnes ont été évacuées de la piscine de Corbeil car des adolescents ont déféqué dans l’eau, alors qu’à Draveil deux jeunes filles se sont plaintes d’avoir été victimes d’attouchements.

À Corbeil, samedi 29 juin, le centre de natation entier a dû être évacué pour des raisons d’hygiène peu après 16 heures. Un groupe d’adolescents de 13 à 15 ans ont en effet pénétré illégalement dans l’enceinte puis ont déféqué dans l’eau du grand bassin tout en insultant les salariés.

Les baigneurs, choqués, ont tout d’abord été transférés vers le petit bassin, lequel n’est cependant pas prévu pour accueillir un millier de personnes. Après que le personnel a tenté en vain de raisonner les jeunes, l’un d’eux a à nouveau déféqué, cette fois-ci dans le petit bassin.

«Vu l’ambiance et le problème d’hygiène, sortir le public était la plus sage des décisions», a indiqué l’agglomération de Grand Paris Sud, ajoutant qu’«il faut quatre heures pour régénérer l’eau».

La police n’a pas pu interpeller les fautifs.

«On venait juste d’arriver, on a demandé à être remboursé, c’est n’importe quoi de n’avoir pas de service de sécurité», a indiqué une baigneuse au Parisien. «C’est inadmissible, a commenté de son côté la municipalité de Corbeil. Il est vraiment dommage que cette piscine ait été contrainte de fermer durant une après-midi et que plusieurs centaines de personnes aient dû sortir à cause du comportement d’un petit groupe».

L’administration a rapporté avoir pris des mesures pour assurer la sécurité de toutes les piscines gérées par Grand Paris Sud à l’avenir, surtout en employant des médiateurs et des agents de sécurité. En outre, une entrée gratuite a été promise à chaque personne évacuée.Un renforcement de la sécurité devrait aussi être bénéfique à la piscine de Draveil où deux jeunes filles ont rapporté avoir été victimes d’attouchements dans l’eau. Les fautifs étaient trois jeunes alcoolisés d’une vingtaine d’années. Ils ont été placés en garde à vue mais ont rapidement été relâchés.

Plusieurs incidents ont eu lieu dans les piscines françaises en cette période de canicule. Un jeune a été blessé dans la piscine de Villecresnes (Val-de-Marne) en fin de semaine dernière. Samedi 29 juin, une grosse bagarre dans la piscine de Châtellerault (Nouvelle-Aquitaine) a conduit à l’évacuation de presque 600 personnes.

Etiquette: ; ;